Alphabet galopin

Tandis que se poursuit la lugubrissime et violentissime opération Wikipedia, la vraie vie suit son cours. Et voilà que m’arrivent mes exemplaires d’auteur de l’Alphabet galopin. 

.

Un beau livre, une belle expérience, intéressante justement parce que située à la jonction de l’écriture dite personnelle et de la traduction.

Les éditions MeMo m’ont donné l’occasion de m’expliquer à ce sujet.

.

.

Le papier est merveilleusement doux, et les images merveilleusement rassurantes, tout en ouvrant chaque fois sur une énigme, un mystère à déchiffrer, ou peut-être pas, et le temps de le résoudre ou ne pas le résoudre, la lettre s’est gravée dans la mémoire.

J’aurais bien voulu apprendre à lire avec cet Alphabet galopin, même si je garde un souvenir lumineux  de mon apprentissage de la lecture.

Ce contenu a été publié dans Alphabet, enfants, illustration, Poésie, Traduction. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *