Sur champ de sable (1)

 

 

Et voici les Chantiers nomades commencés au Théâtre des asphodèles… phrase qui, à elle seule semble ouvrir sur les arrières-fonds mystérieux de cette expérience de poésie hors de la poésie.

.

 

La manière dont les acteurs donnent à entendre ces textes en les posant dans le temps de la parole comme on graverait sur l’eau est un vrai miracle.

 

Ce contenu a été publié dans Poésie, Recherche. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *