Garzonval

.

La cérémonie de Garzonval, qui a lieu le 16 juillet, était particulièrement émouvante cette année puisqu’un livre rassemblant les témoignages des personnes qui avaient vécu l’Occupation à Plougonver était paru à cette occasion avec le soutien de la mairie.

J’avais indiqué, lorsque j’étais venue dédicacer Miliciens contre maquisards à parution, en 2010, qu’il aurait fallu transmettre la mémoire de la Résistance aux jeunes et leur faire comprendre le sens de cette commémoration. Après bien des incertitudes, ce projet a pris la forme d’un livre : tandis que je poursuivais mes recherches aux archives, plusieurs personnes interrogeaient les derniers témoins, associant ainsi la mémoire vive et la mémoire endormie des traces écrites. À cette occasion, j’ai recueilli un témoignage  qui n’a pas pris place dans le livre et qu’on pourra lire ici.

.

.

Plusieurs centaines de personnes étaient présentes pour la cérémonie. La rencontre avec les personnes âgées, heureuses de se retrouver et de faire vivre ce passé, était très belle. C’était aussi un beau travail d’équipe, et une manière de résister en ces temps où ces événements sont récrits et mis au service de l’idéologie que les sept jeunes gens assassinés par les miliciens du Bezen Perrot avaient combattue.

Ce contenu a été publié dans Bretagne, édition, histoire, nationalisme, résistance. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.