Marcel Menou

Marcel Menou devant la plaque apposée par Guillaume Le Bris sur la maison du notaire de Bourbriac qui servait de prison

J’apprends avec tristesse la disparition de Marcel Menou, le menuisier de Saint-Nicolas-du-Pélem qui avait été capturé lors de la rafle du 11 juillet 1944 et enfermé dans la cave du notaire de Bourbriac avec Albert Torquéau et les résistants plus tard assassinés par le Bezen Perrot à Garzonval. Il m’avait donné un témoignage passionnant et je lui ai rendu hommage chaque fois que je le pouvais, notamment sur ce site.

J’aurais voulu qu’il puisse rencontrer les lecteurs de mon enquête, comme plusieurs me le demandaient.  Des représentants de la communauté de commune à laquelle appartient Bourbriac avaient entrepris d’organiser cette rencontre. Elle devait être l’occasion d’échanges sur l’histoire de l’Occupation qui auraient sans doute permis de recueillir d’autres témoignages. Malheureusement, tous les efforts pour mener ce projet à bien ont échoué.

Marcel Menou est disparu. Cette rencontre n’aura plus jamais lieu.

Un exemple parmi tant d’autres de la censure qui s’exerce en Bretagne, mais un exemple particulièrement injuste et cruel, surtout au moment où la Résistance fait l’objet d’attaques virulentes de la part des nationalistes.

Ce contenu a été publié dans Bretagne, histoire, nationalisme, Rencontre, résistance, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *