Les fables de Marie de France

Aujourd’hui reparaissent les Fables de Marie de France. J’en profite pour préciser que les Lais ne sont pas épuisés, contrairement à ce que m’indiquent plusieurs lecteurs. Il suffit de les demander en librairie.

Ainsi ces traductions jamais référencées poursuivent-elles leur vie grâce aux lecteurs, et notamment grâce aux professeurs qui les font connaître à leurs élèves en les donnant à lire à haute voix.

Merci à eux. Merci à Delphine Thiet qui a enregistré le « Lai du rossignol » pour ses élèves, et merci au professeur qui me rappelle que Bisclavret, le film d’Émilie Mercier couronné par tant de prix, est un merveilleux moyen d’initier les élèves à la littérature médiévale. Bien qu’il en soit plus disponible en DVD autonome, il est possible de l’acheter sur le site de l’éditeur, Folimage.

Et il est aussi possible de donner à entendre l’enregistrement de la Comédie française qui a été si généreusement mis à ma disposition par France-Culture.

Ce contenu a été publié dans Fables, Marie de France, Traduction. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.