Funambule

.

.

Je poursuis ma traduction des œuvres de Maurice Sendak inconnues en France (et pas forcément faciles à trouver ailleurs). Cette fois-ci, c’est Funambule, un album écrit par Jack, le frère de Maurice. Ce qui rend intéressante cette œuvre à deux mains, c’est la transposition du monde angoissant de l’enfance et la manière de faire passer l’angoisse par le glissement d’un monde à l’autre comme une expérience destinée à l’apprivoiser (le livre est construit sur l’alternance des pages d’un rose ou d’un vert éteint, selon que l’on glisse vers l’angoisse ou hors de l’angoisse). C’est pour cette raison que j’ai traduit le titre (Circus Girl) par Funambule. Il ne manquera pas d’universitaires pour me faire observer que j’aurais dû traduire Circus Girl par La Fille du cirque mais ça faisait perdre toute sa poésie au texte, et d’ailleurs l’héroïne passe l’essentiel de son temps à marcher sur un fil…

.

.

Ce contenu a été publié dans enfants, illustration, Sendak, Traduction. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *