Les fables de Marie de France

Aujourd’hui reparaissent les Fables de Marie de France. J’en profite pour préciser que les Lais ne sont pas épuisés, contrairement à ce que m’indiquent plusieurs lecteurs. Il suffit de les demander en librairie.

Ainsi ces traductions jamais référencées poursuivent-elles leur vie grâce aux lecteurs, et notamment grâce aux professeurs qui les font connaître à leurs élèves en les donnant à lire à haute voix.

Merci à eux. Merci à Delphine Thiet qui a enregistré le « Lai du rossignol » pour ses élèves, et merci au professeur qui me rappelle que Bisclavret, le film d’Émilie Mercier couronné par tant de prix, est un merveilleux moyen d’initier les élèves à la littérature médiévale. Bien qu’il en soit plus disponible en DVD autonome, il est possible de l’acheter sur le site de l’éditeur, Folimage.

Et il est aussi possible de donner à entendre l’enregistrement de la Comédie française qui a été si généreusement mis à ma disposition par France-Culture.

Ce contenu a été publié dans Fables, Marie de France, Traduction. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *