Mes activités antibretonnes se poursuivent…

*…Et je suis invitée à les évoquer à l’invitation de la Société des Gens de Lettres le 9 octobre.

Je compte parler d’Armand Robin, auteur antibreton bien connu, et du travail de traduction des Anciennes complaintes de Bretagne qui m’a conduite, crime odieux, à transposer du breton en français avec André Markowicz.

On peut voir ici une sculpture illustrant le thème de cette conférence, à savoir « Traduire à quatre mains »


*

La photographie a été prise par Louis Le Thomas, médecin natif de Landerneau, antibreton sans savoir, qui nous a fourni l’illustration de ces Anciennes complaintes. 

Ce contenu a été publié dans Conférence, Rencontre, Traduction. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *