Noël en Bretagne

contes-et-legendes-magazine-n1

Éditant les contes de Luzel et de Sébillot, je m’étais interrogée sur la profonde différence entre les veillées de Noël telles qu’on les imagine aujourd’hui comme typiquement bretonnes et la manière dont elles sont rapportées par les folkloristes de basse ou de haute Bretagne : loin d’être une occasion de festivités, le temps de Noël était un temps fragile ouvert à la Mort qui « se promène la nuit de Noël » comme le note Sébillot…

Lorsque le rédacteur en chef du magazine Mythologies m’a demandé un article à ce sujet, je me suis donc plongée dans l’étude du légendaire de Noël à partir de questions qui s’étaient déjà posées à moi de longue date. Il en est résulté un article en trois parties : la veillée comme genre littéraire, la nuit de Noël, le légendaire de Noël (plus un texte sur Noël et la mort, et deux veillées, l’une de Luzel, l’autre de Sébillot).

Recevant reçu la revue, j’ai constaté qu’elle avait changé de titre et était devenue  Contes et légendes (on en voit ici la couverture). Le milieu de mon article était paru suivi du début mais sans la fin qui donnait sens à l’ensemble. Bizarrement, le rituel si sobre de la veillée en Trégor se trouve illustré par une danse de noce à Quimper  et par une aquarelle de Van Gogh montrant des femmes bretonnes en plein été. Du fait que l’un des épisodes de la nuit de Noël, lui aussi en voie de disparition au XIXe siècle, est le rituel des torches que l’on fait tourbillonner dans la nuit, un tableau d’un peintre flamand du XVIIe montre Jésus devant Caïphe éclairé par une bougie. À quel point l’iconographie change le sens d’un texte, il est impressionnant de le constater.

La revue est consacrée au « Noël de nos provinces » mais bien des provinces sont oubliées, notamment la Picardie, le Poitou et la Normandie qui ont pourtant donné des textes intéressants. En revanche, on y trouve des articles sur Newgrange, le Caravage et les superstitions russes.

Même si mon article est paru écourté, c’est un début qui m’a donné l’idée de poursuivre cette recherche sur les anciens Noëls, tant le légendaire me semble riche d’une poésie étrange et peu connue, contrairement à ce que l’on pourrait croire.

Ce contenu a été publié dans article, Folklore. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Noël en Bretagne

  1. Carlo de Boisset dit :

    Bonjour,
    Je ne comprends pas bien. Ou peut on lire ces articles ?
    Merci

    • Françoise Morvan dit :

      Dans le numéro un de cette nouvelle revue, Contes et légendes. Je pense qu’on doit pouvoir la trouver dans toutes les maisons de la presse (personnellement, je l’ai achetée au Relay de la gare).

  2. Jean Lecoulant dit :

    On peut entendre ici un enregistrement en breton issu de la collecte de Christiane Fer en Centre-Bretagne, transcrit par Gurvan Lozac’h, au sujet de la bûche de Noël, « Skod-Nedeleg » :

    https://brezhoneg-digor.blogspot.fr/2015/06/pe-taey-mis-meurzh-pras-hag-neve-amzer.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *