Poésie sur les ondes

 

 

Et voici les actes du colloque Poésie sur les ondes publiés aux Presses universitaires de Rennes sous la direction de Pierre-Marie Héron, Marie Joqueviel-Bourgea et Céline Pardo. Le volume est accompagné de deux CD, ce qui, chose rarissime, m’a permis de faire entendre un extrait de la première émission de Poésie sans passeport, une série d’émissions écrites par Armand Robin, réalisées par Claude Roland-Manuel et diffusées de 1951 à 1953 par le Club d’essai de la radiodiffusion française. Ma communication présentait l’expérience de Poésie sans passeport, extraordinaire expérience de poésie par les ondes consistant à faire entendre les poèmes étrangers en appuyant la traduction sur les sons des langues étrangères (arabe, russe, hongrois, italien, breton, néerlandais…).

Faute de pouvoir éditer ces émissions avec un CD, je les avais publiées en 1990…

 

 

…mais le volume est devenu introuvable sauf en bibliothèque, et le malheureux Robin a été réduit à la pitoyable image de poète sorti du volume Le Monde d’une voix appuyé sur une édition tronquée de Ma vie sans moi. Comme je m’en explique assez longuement ici, inutile d’épiloguer. Je suis en train de rédiger un essai qui rende compte de ces mésaventures.

Il faut être reconnaissants aux organisateurs du colloque, et notamment à Pierre-Marie Héron, d’avoir accordé une place à cette expérience si peu et si mal connue.

Ce contenu a été publié dans Armand Robin, article, Émissions, Poésie, radio, Traduction. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *