Alphabet galopin

Tandis que se poursuit la lugubrissime et violentissime opération Wikipedia, la vraie vie suit son cours. Et voilà que m’arrivent mes exemplaires d’auteur de l’Alphabet galopin. 

.

Un beau livre, une belle expérience, intéressante justement parce que située à la jonction de l’écriture dite personnelle et de la traduction.

Les éditions MeMo m’ont donné l’occasion de m’expliquer à ce sujet.

.

.

Le papier est merveilleusement doux, et les images merveilleusement rassurantes, tout en ouvrant chaque fois sur une énigme, un mystère à déchiffrer, ou peut-être pas, et le temps de le résoudre ou ne pas le résoudre, la lettre s’est gravée dans la mémoire.

J’aurais bien voulu apprendre à lire avec cet Alphabet galopin, même si je garde un souvenir lumineux  de mon apprentissage de la lecture.

Ce contenu a été publié dans Alphabet, enfants, illustration, Poésie, Traduction. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.