Eugène Onéguine

France Culture met en ligne à titre définitif (ou provisoirement définitif ?) Eugène Onéguine, enregistré à Nîmes en 2005 et déjà diffusé plusieurs fois. Je joue le rôle de Tatiana, avec André Markowicz et Daredjan, sa mère (qui connaît par cœur les 6 500 vers du roman), Éric Elmosnino et Denis Podalydès. Une expérience magnifique mais traumatisante… Pendant toutes les répétitions, les cigales chantaient à cœur joie (et  se déchaînaient surtout au moment de la lecture de la lettre de Tatiana), en sorte que l’enregistrement  risquait d’être un désastre. Et voilà qu’une heure ou deux avant le spectacle, la pluie a commencé de tomber, une pluie d’orage qui faisait trembler les feuilles des platanes… L’enregistrement (en direct et en plein air) était simplement impossible et la version enregistrée par prudence la veille avait été désastreuse… Mais, Pouchkine l’aura voulu, la pluie s’est arrêtée juste avant que les spectateurs n’entrent et les cigales, trempées, sont restées muettes. Jamais je n’ai pu écouter cette émission sans avoir l’impression qu’à chaque instant allait surgir une cigale fantôme et que j’allais perdre la voix.

Ce contenu a été publié dans Émissions, Poésie, radio, Traduction. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.