La découverte ou l’ignorance

 

 

 

Le journal Bretagne-Ile-de-France publie cette semaine un entretien que m’a accordé Vincent Jaglin, le réalisateur du film La découverte ou l’ignorance. J’ai mis cet article en ligne car il me semble que ce film, qui a obtenu le prix du meilleur documentaire d’histoire à Blois, montre bien comment s’exerce la censure en Bretagne : il a subi des coupes avant diffusion, il a été diffusé enlisé dans un débat qui en faussait le sens, puis la censure s’est exercée par le silence (pas une seule projection en Bretagne) et par l’invective (comme de coutume appuyée sur une accumulation de considérations historico-politiques biaisées).

Le film de Vincent Jaglin — qui, ayant découvert que ses grands-oncles s’étaient enrôlés dans les rangs du Bezen Perrot, a mené une enquête minutieuse —,  est  remarquablement courageux ; le journal Bretagne-Ile-de-France est, lui aussi, remarquablement courageux de poser le problème de la censure tel qu’il se pose en Bretagne, où les rares voix qui s’élèvent pour protester contre la propagande identitaire omniprésente sont réduites au silence — encore faut-il montrer comment s’exercent les mécanismes de censure :  le film de Vincent Jaglin en offre un bon exemple…

Ce contenu a été publié dans Autonomisme, Bezen Perot, Censure, Ethnisme, histoire, Institut de Locarn, Le monde comme si, politique, Produit en Bretagne, Propagande, résistance. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à La découverte ou l’ignorance

  1. Job Le Gouez dit :

    Merci, Françoise Morvan et Vincent Jaglin, pour votre courage et la limpidité de vos arguments. J’ai assisté récemment, à Quimperlé, à une conférence autour de la diversité culturelle menée par Messieurs Plenel et Le Boulanger. J’en suis sorti effaré par son extrême indigence. Dans la foulée, j’ai voulu lire les ouvrages que M. Le Boulanger consacre à ces questions. Ma déception n’a fait que s’accroître tant ils sont plus que médiocres, autant par le fond que par la forme. Surprenant de la part d’un universitaire…Je souhaite que beaucoup de Bretons découvrent votre blog et ouvrent les yeux comme vous êtes en train de me les ouvrir.

    • Françoise Morvan dit :

      Merci à vous aussi ! Oui, l’indigence des essais de J.-M. Le Boulanger est impressionnante : son essai Etre breton ? était déjà accablant et la resucée qu’il en donne avec la caution d’Edwy Plenel sous le titre de Manifeste pour une France de la diversité pousse le ridicule à son comble. Mais oser écrire que « l’écho de la collaboration d’une poignée de militants bretons avec la barbarie recouvrirait d’un voile brun toute déclaration d’amour » à la Bretagne, ce pauvre « petit pays du jour du monde », ce n’est pas seulement ridicule, c’est indigne de la part du vice-président du conseil régional en charge de la Culture. L’occultation de l’histoire permet de promouvoir le kit nationaliste dans toute son horreur. Au demeurant, la référence constante à Lebesque, Grall, Glenmor et autres nationalistes montre bien dans quoi plonge le culte des racines. La phrase de Glenmor mise en exergue dans les deux essais est explicite : « Nous sommes de race plurielle et nous avons le sang nomade » La race et le sang en disent long sur ce « nous » dans lequel on entend enrôler les Bretons. C’est bien ce qu’attend le lobby patronal dont le film de Vincent Jaglin voulait montrer le rôle et auquel Le Boulanger a fait allégeance. Hélas, même indigent, seul ce discours est entendu, relayé, imposé partout — et le problème est en premier lieu celui de la censure qui s’exerce en Bretagne de manière de plus en plus pesante.

  2. alain dit :

    Ce film est éclairant, courageux, une part d’histoire, un film d’auteur qui m’a bouleversé . Limpide effectivement. Je souhaite qu’il soit diffusé ici en Bretagne en 2018. Avec toutefois une version non censurée, la présence de Mr Jaglin est vraiment souhaitée, pour un débat utile à toutes et tous.
    Respects.

    alain

  3. Eric dit :

    Je suis tombé sur ce film sur TEBEO, le 06 mars 2018 en fin de soirée. Voici le lien du replay.
    http://www.tebeo.bzh/replay/354-la-decouverte-ou-lignorance/1016792
    C est grâce à ce film et la curiosité suscitée que je suis arrivé à votre blog très impressionnant.. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *