Bonne et heureuse année !

.

.

« Bonne et heureuse année ! », voilà ce que disaient mes vieilles tantes sitôt le seuil franchi, et elles ne manquaient pas d’ajouter : « … et surtout la santé ! » avec l’air de faire chaque fois une nouvelle découverte. Et tout le monde d’approuver : « Oh, oui, la santé avant tout ! ». Vœux plus d’actualité que jamais, même si, au détour du siècle, la formule a changé : on ne vous souhaite plus une bonne année mais une belle année, comme si tout espoir qu’elle puisse être bonne étant mis de côté, l’esthétique devait, malgré tout, primer. Comme je reste optimiste, je souhaite à tous une bonne et heureuse année en espérant aussi qu’elle soit belle.  

Cette photo de circonstance s’explique par le fait que j’ai terminé la vieille année en brûlant des livres, chose jusqu’alors impensable pour moi et qui s’est pourtant imposée car, si soigneux que soit l’imprimeur des livres des éditions Mesures, il lui arrive, par exemple, de coller la couverture à l’envers. Que faire de ces livres ni vendables ni offrables ? Un feu de Noël. 

C’est aussi l’occasion d’annoncer que L’Oiseau-Loup, qui est le cœur de Sur champ de sable, est paru et qu’il est arrivé pour Noël chez nos abonnés (sans couverture à l’envers). Sauf confinement, le texte sera dit au TNP le 29 janvier. Il devait l’être l’an passé mais nous avions dû nous contenter d’un travail avec les élèves comédiens de l’IRIS – stage mémorable, dans le théâtre désert, qui avait abouti à deux magnifiques représentations pour une poignée de spectateurs masqués… La lecture dirigée par Jean Bellorini pourra-t-elle avoir lieu malgré le covid ? Un vœu de plus à ajouter au grand sac de vœux d’où les miens s’échappent… « Bonne et heureuse année… et surtout la santé ! ». 

.

Ce contenu a été publié dans L'oiseau loup, Lecture, Vœux. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.