Enfin la découverte après l’ignorance ?

.

.

J’ai déjà expliqué ici en quelques occasions combien le sort fait au film de Vincent Jaglin, La Découverte ou l’ignorance, me semblait révélateur du règne de la censure qui s’exerce en Bretagne. 

La découverte après l’ignorance ? 

Je l’ai expliqué en 2015 lors de la diffusion du film, précédé et suivi de commentaires qui en travestissaient le sens, et, en 2018, lorsque le journal Bretagne-Ile-de-France (dont il faut saluer le courage) a publié une longue interview de Vincent Jaglin dénonçant cette censure. 

La chape de silence est retombée puis, tout récemment, ce jeune réalisateur a été invité à présenter une projection de son film à Redon. Cette présentation a été si appréciée que des personnes présentes dans la salle ont décidé de voir s’il était possible de procéder à des projections ailleurs. Le film est remarquable et non moins remarquable est le problème qu’il pose, à savoir la (non) réception dont il a été l’objet depuis sept ans en Bretagne. 

Or, voici qu’enfin des cinémas acceptent de le projeter : le 10 janvier à Lannion, le 11 à Guingamp, le 12 à Saint-Brieuc, le 13 à Pontivy, le 15 à Paimpol, le 16 à Pont-l’Abbé, le 18 à Quimper, le 19 à Brest… 

Ce contenu a été publié dans Bezen Perot, Bretagne, Censure, film, Histoire, La Découverte ou l'ignorance, nationalisme, Nazisme, Produit en Bretagne, Projection. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.