Burthulet

Magnifique rencontre hier à Burthulet — je préfère parler de rencontre plutôt que de concert tant la présence du public était amicale et l’attention intense. On ne pouvait pas rêver de plus beau lieu et de plus beau moment pour Brumaire : l’enclos de la chapelle de Burthulet entouré de grands arbres par cette première journée d’automne, déjà légèrement froide, sous un ciel bleu brillant parfois tout au bord de l’ondée… C’était avant l’heure comme un écho avant-coureur de la Toussaint donnant une présence presque miraculeuse aux textes, à la voix grave de la contrebasse d’Hélène Labarrière et à celle d’Annie Ebrel, plus belle que jamais.  Le plus émouvant était d’ailleurs l’attention apportée aux poèmes russes dit en miroir par André Markowicz, et l’on avait l’impression que les mélodies venaient se refléter dans la poésie de Pasternak qui leur donnait une profondeur mystérieuse.

Le matin, la chapelle parvenait à peine à contenir les auditeurs venus si nombreux que la conférence a dû commencer en retard et j’ai cru qu’il fallait s’arrêter au bout d’une heure alors que tout le monde attendait de pouvoir poser des questions… mais la rencontre a pu avoir lieu après, autour de la table de livres que nous avions apportés — belle occasion de se retrouver et belle occasion de mettre au grand jour les toutes jeunettes éditions Mesures. Nombreuses sont les personnes qui ont demandé Brumaire pour retrouver les textes du spectacle. Le plus émouvant était de retrouver les spectateurs qui se souvenaient encore d’Avril et parfois me citaient des fragments qu’ils attendaient de retrouver dans le livre comme s’il s’agissait de fragments de leur propre mémoire.

Enfin, nous avons eu l’impression de ressusciter Marie Quelen et Anne le Gardien, bien oubliées depuis ces jours de 1853 au cours desquels Nicolas, le père d’Anatole Le Braz, recueillait les chansons de la « vieille mendiante » Marie-Anne Le Noan dont nous avons aussi un peu ressuscité la mémoire.

Ce contenu a été publié dans Annie Ebrel, Basse-Bretagne, Bretagne, chanson, Conférence, Conte, Éditions Mesures, Musique, Pasternak, Poésie, Poésie russe, Rencontre, Signature, Spectacle. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *