Les mistoufles (2) chansons douces

L’an passé, commençait une expérience extraordinaire : faire entrer la poésie à l’école de la manière la plus simple et la moins attendue… En associant le travail de sa compagnie à une école de la ville où elle allait donner un spectacle, David Gauchard ouvrait le théâtre à la poésie, la poésie à l’école, et l’école au théâtre et à la poésie, et ce en donnant voix aux enfants : il s’agissait de proposer quelques poèmes à une classe, de les donner à apprendre et de les mettre en musique pour réaliser un disque.

J’avais remis une douzaine de livres de poèmes inédits à Emmanuelle Hiron et Laetitia Sheriff, qui devaient prendre en charge concrètement le travail avec la première classe, à Villefranche-sur-Saône, et elles avaient choisi Les mistoufles — un livre sur les bêtises que font les enfants, et leurs conséquences… Du coup, toute la série s’est inscrite sous le signe des mistoufles.

L’an passé, j’ai déjà parlé du volume 1 (Petits soucis)…

 

et dont le tirage est épuisé…

mais qui se trouve toujours en ligne

sur le site de la compagnie

L’Unijambiste

.

*

Voici le volume 2 (Chansons douces) réalisé avec une classe de CE1-CE2 d’une école de Compiègne.

L’école Charles Faroux se trouve dans une cité bucoliquement baptisée Le Clos des roses car autrefois le quartier se signalait par de somptueuses haies de rosiers. À dire vrai, le 23 avril, au moment où les enfants m’écrivaient une lettre collective très touchante après avoir enregistré les sept chansons du disque…

…le Clos des roses occupait l’actualité pour tout autre chose que les roses et les chansons douces. Et les enfants se sont pris de passion pour la poésie…

.

.

Et le disque réalisé avec Arm, Emmanuelle Hiron et Robert le Magnifique est un chef d’œuvre. On peut l’écouter sur le site de la compagnie.

 Il est très émouvant de penser que des enfants de huit ans ont pu s’approprier des poèmes qui n’étaient pas plus pour enfants que pour grandes personnes et qui, comme « Les gnomes », étaient parfois complexes. Mais ils ont une telle compréhension des textes — qu’ils savent tous par cœur et disent en chœur à la sortie de l’école, si j’en crois un petit film (IMG_2099) que j’ai eu l’impression de les découvrir à neuf.

Et voilà la présentation du CD au théâtre avec les enfants…

Une expérience extraordinaire, on peut le dire…

Ce contenu a été publié dans chanson, comptine, disque, école, enfants, Poésie, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *