Enfance

 

L’an passé, il m’avait été demandé d’écrire un spectacle pour le 15 août aux Lieux mouvants, spectacle qui devait avoir lieu en plein air devant la chapelle Saint-Antoine à Lanrivain, donc près de Rostrenen. L’idée m’était venue de tramer les chants interprétés par Annie Ebrel à partir de textes que j’avais écrits sur l’Assomption à Rostrenen, moment magique qui voyait des foules se rassembler pour voir brûler un immense feu de joie dans la nuit. André Markowicz avait mis ces textes en relation avec des poèmes russes, notamment de Pasternak, et Hélène Labarrière accompagnait le tout, intitulé Incandescence. Nous avons donné le spectacle sous un soleil de plomb, et les spectateurs sont restés comme fascinés. Par la suite, François Rannou a publié l’enregistrement du spectacle et des textes dans la revue en ligne (et sur papier) Babel heureuse, et le spectacle a été donné au Festival Ice à Saint-Jean-du-doigt.

 

 

 

Cette année, j’ai choisi un sujet tout à fait opposé, plus risqué peut-être, à savoir l’évocation d’une enfance en Cornouaille, ou plutôt l’évocation par petites touches des vacances et de la fin d’une enfance. Il n’était pas difficile d’illustrer le paysage sonore d’un été d’enfance en Bretagne mais le tout était de mettre les textes en relation avec des chansons qui ne donnent pas dans le pittoresque : j’ai choisi des berceuses, un appel de berger, une gwerz, une chanson d’amour et une comptine mais aussi des chansons françaises et « Lavande en fleur », une vieille chanson traditionnelle anglaise qui se chante très bien en français ou en breton et qui est merveilleusement adaptée à la voix d’Anne Auffret, et à sa harpe, comme à la voix d’Annie Ebrel. Cette fois, André a choisi exclusivement Pasternak pour un magnifique poème sur l’enfance.

 

 

Mais l’essentiel n’est pas là, car l’élément majeur, le clou, le centre du spectacle, c’est le marimba, le seigneur Marimba, que Frédérique Lory doit mener à la baguette. Nous avons tenté d’apprivoiser le sieur Marimba qui trône à l’école de musique de Rostrenen mais il a gardé son quant à soi, se réservant pour des répétitions plus dignes de lui. Nous allons donc nous retrouver d’ici peu. 

En tout cas, le spectacle a lieu le dimanche 20 à 15 heures à la chapelle Saint-Antoine en Lanrivain.

Ce contenu a été publié dans André Markowicz, Bretagne, chanson, Conte, Enfance, gwerz, Musique, Poésie, Spectacle, Traduction. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Enfance

  1. Boucher dit :

    après-midi magique à St Antoine à voir et écouter votre création , tellement bien rendue par les quatre virtuoses , pour moi , resté à 68 ans , pour la vie , un enfant du Kreiz Breiz
    Merci braz
    Vivement l’année prochaine .

    • Françoise Morvan dit :

      Je viens juste de rentrer à Rostrenen et, au moment d’éteindre mon ordinateur, de trouver votre message : rien n’aurait pu me faire plus plaisir ! Merci à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *