Rencontres

Merci à tous les libraires qui nous ont invités à présenter les éditions Mesures. Chaque fois, la salle était comble et les rencontres chaleureuses, passionnantes, pleines d’imprévu. L’idée de faire du livre un lien entre des lecteurs qui soient des amis se réalise grâce aux libraires et c’est une formidable manière de passer outre le business éditorial qui envahit les rayons de produits périssables. Pour ma part, je ne mesurais pas l’importance des libraires indépendants, capables de faire vivre les livres même lorsqu’il s’agit de livres rares, d’auteurs peu connus et d’expériences risquées… La vraie vie des livres est bien là, loin d’amazon.

Merci donc à la librairie Les champs magnétiques à Paris…

à la librairie La voie aux chapitres à Lyon…

à La procure d’étincelles à Annecy si belle sous sa glycine géante…

et où nos livres ont été placés sous le signe de Rimbaud…

à la librairie Le Temps qu’il fait de Mellionnec (qui a pris le nom du roman d’Armand Robin)…

N’oublions pas François Tanguy qui nous a invités à La Fonderie au Mans où nous avons passé un moment merveilleux : en plus d’Item, son dernier spectacle, et d’une rencontre avec le public, nous avons eu droit à une authentique armoire ambulante…

.

En raison des grèves, nous avons dû annuler notre rencontre de mardi à la librairie Les temps modernes à Orléans mais ce n’est que partie remise : elle aura lieu le 1er février. 

Ce contenu a été publié dans André Markowicz, édition, Éditions Mesures, Lecture, Librairie, Poésie, Rencontre, Signature, Sur champ de sable. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *