Châtaigne

Nous avons traduit la nouvelle de Tchekhov, Kachtanka (Châtaigne) pour Anton Kouznetsov, extraordinaire acteur et metteur en scène russe, contraint à l’émigration pour avoir voulu résister à sa manière et mort pour avoir voulu continuer de mener sa barque à sa manière, contre vents et marées. Véra, pour qui il a conçu le rôle de Châtaigne, est, plus qu’une actrice, l’expression d’une soumission à la servitude volontaire qui se lit juste si on veut le voir sous cette histoire pour enfants qui est une fable sur l’URSS et la Russie actuelle.

Drôle et triste à pleurer…

Tchekhov avait écrit cette nouvelle pour montrer que la littérature pour enfants n’était pas forcément vouée à la niaiserie bien-pensante : la démonstration est plus actuelle que jamais, au moment même où une sorte de niaiserie mal-pensante tend à s’imposer comme mode.

Ce contenu a été publié dans adaptation, André Markowicz, Spectacle, Tchekhov, Théâtre, Traduction. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.